08 février 2012

La bête est morte de Calvo, éd. 1944 et 1945, une histoire de truffes.

Le conflit de la deuxième guerre mondiale n'a pas éteint la production de bandes dessinée, tout comme celle de films ou pièces de théatre. Ainsi, de nombreuses revues ou journaux proposant des BDs ont continué à sortir soit clandestinement, soit sous la protection de l'occupant. D'ailleurs  certains auteurs l'ont payé à la Libération tel Hergé qui a eu une période de flottement de 2 ans après guerre (naissance du Journal deTintin en 1946, parrainé par R. Leblanc, résistant reconnu). (image provenant du site... [Lire la suite]