11 fevrier hommage aux victimes

Affiche réalisée par Sherley Freudenreich.

Le 11 décembre à Strasbourg, à quelques pas de la Farfa', 5 personnes ont perdu la vie, 11 ont été blessées dans leur corps, et une multitude dans leur âme.

Les Strasbourgeois s'unissent ce samedi 9 février pour honorer la mémoire de Pascal Verdenne, Anupong Suebsaman, Kamal Naghchband, Antonio Megalizzi et Bartosz Piotr Orent-Niedzielski, dit Bartek ainsi que toutes les autres victimes de cet attentat.

Rendez-vous donc ce samedi 9 février place Saint Thomas :

La programmation démarre dès 15h avec pour l'après-midi : commandos de lectures poétiques, concerts, débats, village des assos, coin lecture, et aussi deux criées publiques par Pierre le Crieur : il clamera tout fort ce que vous aurez écrit et glissé dans sa valise.

Voilà en gros, le programme qui va sans doute évoluer au fil des jours. Des centaines d'artistes s'investissent pour rendre cet hommage, en musique, en poésie, en danse, en littérature, en théâtre...


15h-20h (église & place St Thomas): Village des associations, scène ouverte, lectures publiques, débat, criées publiques, musique, coin lecture pour les enfants, restauration...
20h-22h (église St Thomas): grand concert.
dès 22h (église St Thomas) : scène ouverte.

L'Orchestre Universitaire de Strasbourg nous rejoindra à St Thomas.
L'hommage est organisé par une vingtaine d'associations proches des victimes, avec le soutien de la ville de Strasbourg.

L'entrée est libre.
Plus d'informations: 06 65 55 75 30.

Un message de Claire Audhuy, une des coordonnatrice pour appel aux dons sur Leetchi :

"Samedi 9 février 2019, plus de 150 artistes bénévoles investis de 15h à minuit pour un intense moment d'échange, de chaleur et de rencontre. Un p'tit coup de pouce pour nous aider à payer les dépenses techniques de ce grand événement, c'est par ici. Si la collecte devait rencontrer un succès allant au-delà des besoins financiers de cet événement, le solde serait reversé aux familles des victimes, ou à des projets similaires concernant les victimes de l’attentat de Strasbourg."

Pour ma part, je me rendrai place saint Thomas pour pouvoir échanger avec les amis de Bartek, se souvenir, se rappeler des blagues, des sourires, des gaffes de cet ovni qui a atterri à Strasbourg en égrainant sa joie de vivre si intense. Bartek, je me souviendrai de ce dimanche de juin, place Kleber, à Strasbulles ou nous avons dansé ensemble au son des musiques enjouées des Balkans.Ton petit chapeau de travers me manque.

barteck